Des casernes militaires transformées en logements étudiants.

Valérie Pécresse a annoncé la mise à disposition de terrains militaires désaffectés pour construire des logements étudiants.

L’Etat doit se donner les moyens de tenir ses engagements

Cette décision doit permettre à l’Etat de tenir ses engagements en matière de construction de logements étudiants, prévus par le plan Anciaux de 2004 (5000 nouveaux logements par an jusqu’en 2014).

Si cette décision ne permet pas la construction de logements supplémentaires à ceux annoncés en 2004, il est néanmoins positif que l’Etat se donne les moyens de tenir ses engagements.

Malgré les promesses, beaucoup de retard a été pris en la matière (en 2008, 3300 logements construits au lieu des 5000 prévus), notamment par manque de terrains disponibles.

L’UNEF demande que les CROUS, seuls garants d’une attribution sur critères sociaux et de loyers modérés pour les étudiants, soient les propriétaires et gestionnaires des logements ainsi construits.

La situation d’Aix-Marseille

Le ministère a annoncé la mise à disposition de terrains militaires désaffectés pour construire des logements étudiants dans 15 villes universitaires dont celle de Marseille.

La caserne militaire proche de la fac de sciences de Saint Charles est concernée par le projet du ministère. Néanmoins il n’est toujours pas certain que le CROUS d’Aix-Marseille récupère et gère ces terrains militaires.

Le manque de logements étudiants sur Aix marseille est aujourd’hui criant.