Education : journée de grève le 27 septembre 2011

Communiqué commun des organisations syndicales de l’académie d’Aix Marseille :

FSU, SGEN-CFDT, CGT Educ’action, SE-UNSA, SUD Education, UNEF

Education : journée de grève le 27 septembre 2011

Manifestation à Marseille 14 h 30 Place Castellane

Continuer la lecture

Mobilisons-nous aux côtés des salariés le 13 juin !

n682979775_921048_8404Les mobilisations unitaires du 29 janvier, 19 mars et 1er mai derniers ont été d’une ampleur exceptionnelle et témoignent de la profondeur du mécontentement social. A trois reprises, ce sont des millions de personnes qui ont défilé dans les rues de nombreuses villes de France pour exprimer leur refus de la politique menée par le gouvernement face à la crise.

Les jeunes étaient présents massivement dans les manifestations partout en France, témoignant le ras le bol d’une génération dont l’avenir est plus que jamais incertain. Face à la crise, les jeunes attendent que le gouvernement les protège de la précarité et de la remontée du chômage qui les touche tout particulièrement. Le gouvernement doit répondre aux inquiétudes des jeunes, en investissant dans l’éducation, en prenant des mesures pour lutter contre la précarité et protéger les jeunes de la crise et du chômage.

La forte mobilisation dans les universités de ces dernières semaines a montré la volonté des étudiants de protéger le service public d’enseignement supérieur contre la politique menée par le gouvernement. Si celle-ci a permis d’obtenir des avancées non négligeables, elles restent toutefois insuffisantes. Le gouvernement doit répondre aux inquiétudes des étudiants notamment sur leurs conditions de vie et d’étude.

Le 13 juin doit être un nouveau temps fort de cette mobilisation. L’UNEF appelle les étudiants et tous les jeunes à se mobiliser le 13 juin et à manifester aux cotés des salariés pour faire entendre leurs revendications.

Les étudiants d'Aix-Marseille se réunissent en AG


Suite à l’importance de la journée de mobilisation du jeudi 29 janvier 2009, les étudiants ont été massivement présents aujourd’hui en Assemblée Générale (AG) dans l’académie.

Les étudiants se mobilisent massivement contre les 900 suppressions de postes dans l’Enseignement Supérieur, les nombreuses inégalités qui existent aujourd’hui entre étudiants et entre universités mais aussi contre les nombreuses dernières réformes telles que celle de l’allocation des moyens alloués aux universités et les problèmes de précarité que les étudiants rencontrent aujourd’hui.

C’est donc un refus clair de la politique du gouvernement qui ressort de ces Assemblées Générales et une volonté forte de défense du Service Public d’Enseignement Supérieur.

Les étudiants étaient plus de 200 en AG ce lundi à Saint Charles, 400 à Avignon, 550 à Saint Jérôme où une grève a été votée par les personnels et enseignants et soutenus majoritairement par les étudiants et également en Fac de Lettres à Aix où plus de 1 500 étudiants étaient réunis pour voter la grève aux cotés des enseignants et personnels. Les enseignants de l’IEP et les étudiants de l’IUT métiers du livre à Aix en Provence ont également voté la grève.

Mardi, les étudiants de l’IUT Gaston Berger se sont également regroupés en AG et voté la grève. En IEP les étudiants étaient également près de 500 à se regrouper en AG.

Des Assemblées Générales sont prévus ce mercredi à Saint Charles à 10h00, en Lettres à Aix en Provence à 12h00 ainsi qu’à l’IEP et aussi à Saint Jérôme à 13h30.

L’UNEF appellent tous les étudiants à se mobiliser et à participer massivement aux AG.

L’UNEF Aix-Marseille appelle à une manifestation ce jeudi 05 février 2009 à Marseille pour la défense du Service Public d’Enseignement Supérieur.

Les étudiants d’Aix-Marseille se réunissent en AG


Suite à l’importance de la journée de mobilisation du jeudi 29 janvier 2009, les étudiants ont été massivement présents aujourd’hui en Assemblée Générale (AG) dans l’académie.

Les étudiants se mobilisent massivement contre les 900 suppressions de postes dans l’Enseignement Supérieur, les nombreuses inégalités qui existent aujourd’hui entre étudiants et entre universités mais aussi contre les nombreuses dernières réformes telles que celle de l’allocation des moyens alloués aux universités et les problèmes de précarité que les étudiants rencontrent aujourd’hui.

C’est donc un refus clair de la politique du gouvernement qui ressort de ces Assemblées Générales et une volonté forte de défense du Service Public d’Enseignement Supérieur.

Les étudiants étaient plus de 200 en AG ce lundi à Saint Charles, 400 à Avignon, 550 à Saint Jérôme où une grève a été votée par les personnels et enseignants et soutenus majoritairement par les étudiants et également en Fac de Lettres à Aix où plus de 1 500 étudiants étaient réunis pour voter la grève aux cotés des enseignants et personnels. Les enseignants de l’IEP et les étudiants de l’IUT métiers du livre à Aix en Provence ont également voté la grève.

Mardi, les étudiants de l’IUT Gaston Berger se sont également regroupés en AG et voté la grève. En IEP les étudiants étaient également près de 500 à se regrouper en AG.

Des Assemblées Générales sont prévus ce mercredi à Saint Charles à 10h00, en Lettres à Aix en Provence à 12h00 ainsi qu’à l’IEP et aussi à Saint Jérôme à 13h30.

L’UNEF appellent tous les étudiants à se mobiliser et à participer massivement aux AG.

L’UNEF Aix-Marseille appelle à une manifestation ce jeudi 05 février 2009 à Marseille pour la défense du Service Public d’Enseignement Supérieur.

Mobilisation du 29 janvier 2009 !

300 000 personnes dont 4 000 jeunes ont manifesté dans les rues de Marseille.

La participation importante des jeunes aux cortèges témoigne de leur inquiétude face à un avenir marqué par le chômage et marque le refus des politiques du gouvernement qui ne protègent pas des conséquences de la crise et ajoutent des difficultés à un avenir déjà fragile (suppressions de milliers de postes dans la fonction publique qui relèvent d’un véritable plan sociale, dégradation de l’encadrement dans les universités, augmentation des inégalités entre les universités, augmentation de la précarité étudiante…).
Plutôt que de faire la météo des catastrophes sociales, le gouvernement doit aujourd’hui sortir le parapluie afin de les protéger des conséquences de la crise. Les jeunes refusent d’être les otages de la crise et du chômage pour construire leur avenir.

L’UNEF appelle les étudiants à se rassembler en assemblées générales dans les universités dès lundi 2 février pour décider des suites à donner à cette journée réussie.

L’UNEF appelle les étudiants à amplifier leur participation aux mobilisations dans les universités pour  obtenir un changement de politique du gouvernement en matière d’enseignement supérieur et des mesures pour faire face à la crise et  répondre à la précarité des jeunes.

La mobilisation pour l'Education du 10 décembre

Ce mercredi 10 décembre 2008 a eu lieu la mobilisation nationale de défense de l’Education.

A Marseille, les jeunes étaient des milliers dans les rues d’Aix-Marseille.

L’UNEF, le syndicat étudiant, demande au gouvernement d’entendre les revendications des étudiants et de prendre ses responsabilités.

Nous condamnons les 900 suppressions de postes annoncées dans l’enseignement supérieur et demandons la mise en place d’un plan de recrutement.

L’UNEF demande à ce que les IUT soit maintenus et leur financement garanti.

L’UNEF exige un cadrage national des diplômes afin de garantir la valeur et la qualité de ces derniers.

Nous refusons la réforme des IUFM.

Il est nécessaire de répondre aux problèmes de précarité étudiante. Nous demandons un plan d’action social pluriannuel.

La mobilisation pour l’Education du 10 décembre

Ce mercredi 10 décembre 2008 a eu lieu la mobilisation nationale de défense de l’Education.

A Marseille, les jeunes étaient des milliers dans les rues d’Aix-Marseille.

L’UNEF, le syndicat étudiant, demande au gouvernement d’entendre les revendications des étudiants et de prendre ses responsabilités.

Nous condamnons les 900 suppressions de postes annoncées dans l’enseignement supérieur et demandons la mise en place d’un plan de recrutement.

L’UNEF demande à ce que les IUT soit maintenus et leur financement garanti.

L’UNEF exige un cadrage national des diplômes afin de garantir la valeur et la qualité de ces derniers.

Nous refusons la réforme des IUFM.

Il est nécessaire de répondre aux problèmes de précarité étudiante. Nous demandons un plan d’action social pluriannuel.

Manifestation des IUT mardi 9 décembre dans les rues d'Aix en Provence

Des centaines d’étudiants des IUT ont manifesté ce mardi 9 décembre 2008 pour exprimer leurs désaccords et leurs inquiétudes quant à la politique du gouvernement concernant les IUT.

La manifestation, qui a pris la forme d’une marche silencieuse, est partie de la Rotonde pour se diriger vers la mairie.

Manifestation des IUT mardi 9 décembre dans les rues d’Aix en Provence

Des centaines d’étudiants des IUT ont manifesté ce mardi 9 décembre 2008 pour exprimer leurs désaccords et leurs inquiétudes quant à la politique du gouvernement concernant les IUT.

La manifestation, qui a pris la forme d’une marche silencieuse, est partie de la Rotonde pour se diriger vers la mairie.

Manifestation du 19 pour l'Education

80 000 manifestants dans les rues de Paris pour défendre le service public d’éducation !

Les étudiants, les lycéens, les personnels de l’éducation et les parents d’élèves ont montré leur détermination et leur volonté de défendre le service public d’éducation. Ils ont dénoncé les politiques éducatives du gouvernement : les 11 200 suppressions de postes à la rentrée 2008, les 13 800 programmées pour l’année prochaine, les menaces sur l’avenir des IUFM, la modification des programmes du primaire, la réforme du lycée…

Priorité à l’Education !

Dans un contexte économique fragilisé par la crise financière, où le gouvernement démontre qu’il peut en quelques jours débloquer plusieurs milliard d’euros pour renflouer un système bancaire en faillite, quand depuis plusieurs années il refuse de répondre aux revendications de la communauté éducative et que sa politique ne voit dans l’éducation qu’un moyen d’économiser, l’UNEF entend rappeler que ce n’est pas aux jeunes de payer aujourd’hui le prix des erreurs des générations d’hier en sacrifiant leur avenir sur l’autel de la rigueur budgétaire. Au contraire, ce sont des dépenses d’avenir dans l’éducation, l’université et la recherche dont le pays à besoin pour investir et relancer l’économie. La priorité à l’éducation est une réponse à la hauteur de la crise actuelle.

Le gouvernement doit faire le choix de l’avenir et investir dans l’éducation.   Les étudiants exigent :

Le rétablissement de tous les postes supprimés dans l’Education Nationale et l’Enseignement Supérieur

Un plan de recrutement de 2500 enseignants-chercheurs et 2500 personnels dans les universités par an pendant 5 ans
Un plan de recrutement dans l’Education Nationale pour faire face aux besoins d’encadrement.
Une réforme de la formation des enseignants garantissant :
Le maintien des concours de l’enseignement à bac+3, la reconnaissance de la formation professionnelle à bac+5, le maintien de la rémunération de la 5ème année de formation, une formation des enseignants assurée par les IUFM.

Dans l’attente, les étudiants ne resteront pas sans réagir. L’UNEF organisera dans les prochains jours aux côtés des syndicats de personnels des assemblées générales d’information afin de faire entendre la voix des étudiants en cette rentrée.