Mobilisons-nous aux côtés des salariés le 13 juin !

n682979775_921048_8404Les mobilisations unitaires du 29 janvier, 19 mars et 1er mai derniers ont été d’une ampleur exceptionnelle et témoignent de la profondeur du mécontentement social. A trois reprises, ce sont des millions de personnes qui ont défilé dans les rues de nombreuses villes de France pour exprimer leur refus de la politique menée par le gouvernement face à la crise.

Les jeunes étaient présents massivement dans les manifestations partout en France, témoignant le ras le bol d’une génération dont l’avenir est plus que jamais incertain. Face à la crise, les jeunes attendent que le gouvernement les protège de la précarité et de la remontée du chômage qui les touche tout particulièrement. Le gouvernement doit répondre aux inquiétudes des jeunes, en investissant dans l’éducation, en prenant des mesures pour lutter contre la précarité et protéger les jeunes de la crise et du chômage.

La forte mobilisation dans les universités de ces dernières semaines a montré la volonté des étudiants de protéger le service public d’enseignement supérieur contre la politique menée par le gouvernement. Si celle-ci a permis d’obtenir des avancées non négligeables, elles restent toutefois insuffisantes. Le gouvernement doit répondre aux inquiétudes des étudiants notamment sur leurs conditions de vie et d’étude.

Le 13 juin doit être un nouveau temps fort de cette mobilisation. L’UNEF appelle les étudiants et tous les jeunes à se mobiliser le 13 juin et à manifester aux cotés des salariés pour faire entendre leurs revendications.

Journée nationale d’action interprofessionelle le 19 mars à l’appel des 8 confédérations syndicales!

Les huit organisations syndicales françaises (CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO, FSU, Solidaires et Unsa), appellent les salariés du privé et du public, les chômeurs et retraités à une « journée nationale d’action interprofessionnelle le 19 mars ».

L’UNEF appelle les étudiants à se joindre aux manifestations afin de faire entendre la voix des jeunes pour faire de l’éducation une priorité!

L’UNEF Aix-Marseille donne rendez-vous à tous les étudiants à Marseille au carrefour Garibaldi/Réformés à 10h00.

L’UNEF Aix-Marseille met à la disposition des étudiants aixois qui souhaitent se rendre en manifestation des cars gratuits au départ de la Rotonde à 08h00.

Les intersyndicales, des Bouches du Rhône, Education et Jeunes appellent également à cette journée de manifestation. Continuer la lecture

Journée nationale d'action interprofessionelle le 19 mars à l'appel des 8 confédérations syndicales!

Les huit organisations syndicales françaises (CGT, CFDT, CFE-CGC, CFTC, FO, FSU, Solidaires et Unsa), appellent les salariés du privé et du public, les chômeurs et retraités à une « journée nationale d’action interprofessionnelle le 19 mars ».

L’UNEF appelle les étudiants à se joindre aux manifestations afin de faire entendre la voix des jeunes pour faire de l’éducation une priorité!

L’UNEF Aix-Marseille donne rendez-vous à tous les étudiants à Marseille au carrefour Garibaldi/Réformés à 10h00.

L’UNEF Aix-Marseille met à la disposition des étudiants aixois qui souhaitent se rendre en manifestation des cars gratuits au départ de la Rotonde à 08h00.

Les intersyndicales, des Bouches du Rhône, Education et Jeunes appellent également à cette journée de manifestation. Continuer la lecture

L’UNEF appelle a une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars !

Depuis plusieurs semaines, les étudiants se mobilisent massivement dans les universités.

Valérie Pécresse doit répondre aux mécontentements qui s’expriment!

Valérie Pécresse s’est enfermée depuis plusieurs semaines dans une un silence coupable face à une mobilisation toujours forte dans la communauté universitaire.

Elle refuse d’entendre les demandes d’amélioration de l’encadrement des étudiants, impliquant notamment le rétablissement des 900 postes supprimés et le gel des suppressions de poste dans l’enseignement supérieur à partir de 2010. Elle est silencieuse sur la nécessité de remettre à plat la réforme du financement des universités à la « performance » qui creuse les inégalités entre universités et va pénaliser les établissements les plus en difficulté. Elle n’apporte aucune garantie sur la nécessité de mettre en place un « paquet social étudiant » améliorant leurs conditions de vie. Elle se refuse à répondre aux demandes de modifications de la réforme de la formation des enseignants qui liquide leur formation professionnelle et accroit la sélection sociale dans l’accès à ces métiers. Elle mène aujourd’hui un combat d’arrière garde qui consiste à limiter à tout prix la réécriture pourtant inéluctable du décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs.

Dans le contexte actuel, cette stratégie du pourrissement est dangereuse. Elle suscite l’incompréhension des étudiants et des personnels mobilisés, et elle ne peut aboutir qu’à une augmentation des tensions. Par son attitude, le gouvernement porte la responsabilité des tensions actuelles dans les universités.

L’UNEF appelle a une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars !

Après plusieurs semaines de mobilisation, et alors que les étudiants de plusieurs académies sont en vacances, l’UNEF appelle à poursuivre la mobilisation et à maintenir la pression sur le gouvernement.

L’UNEF demande à Valérie Pécresse de prendre la mesure du mécontentement des étudiants et d’y répondre au plus vite.

L’UNEF soutient les actions (rassemblements, manifestations…) qui auront lieu cette semaine et appelle les étudiants à se réunir en Assemblée Générale et à voter la grève.

L’UNEF appelle les étudiants à participer à une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars prochain

Manifestation Jeudi 05 à 14h00 à Aix en Provence, départ devant les facultés.

Des bus gratuits sont affrétés au départ de Marseille Saint Charles à partir de 11h15.

L'UNEF appelle a une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars !

Depuis plusieurs semaines, les étudiants se mobilisent massivement dans les universités.

Valérie Pécresse doit répondre aux mécontentements qui s’expriment!

Valérie Pécresse s’est enfermée depuis plusieurs semaines dans une un silence coupable face à une mobilisation toujours forte dans la communauté universitaire.

Elle refuse d’entendre les demandes d’amélioration de l’encadrement des étudiants, impliquant notamment le rétablissement des 900 postes supprimés et le gel des suppressions de poste dans l’enseignement supérieur à partir de 2010. Elle est silencieuse sur la nécessité de remettre à plat la réforme du financement des universités à la « performance » qui creuse les inégalités entre universités et va pénaliser les établissements les plus en difficulté. Elle n’apporte aucune garantie sur la nécessité de mettre en place un « paquet social étudiant » améliorant leurs conditions de vie. Elle se refuse à répondre aux demandes de modifications de la réforme de la formation des enseignants qui liquide leur formation professionnelle et accroit la sélection sociale dans l’accès à ces métiers. Elle mène aujourd’hui un combat d’arrière garde qui consiste à limiter à tout prix la réécriture pourtant inéluctable du décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs.

Dans le contexte actuel, cette stratégie du pourrissement est dangereuse. Elle suscite l’incompréhension des étudiants et des personnels mobilisés, et elle ne peut aboutir qu’à une augmentation des tensions. Par son attitude, le gouvernement porte la responsabilité des tensions actuelles dans les universités.

L’UNEF appelle a une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars !

Après plusieurs semaines de mobilisation, et alors que les étudiants de plusieurs académies sont en vacances, l’UNEF appelle à poursuivre la mobilisation et à maintenir la pression sur le gouvernement.

L’UNEF demande à Valérie Pécresse de prendre la mesure du mécontentement des étudiants et d’y répondre au plus vite.

L’UNEF soutient les actions (rassemblements, manifestations…) qui auront lieu cette semaine et appelle les étudiants à se réunir en Assemblée Générale et à voter la grève.

L’UNEF appelle les étudiants à participer à une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars prochain

Manifestation Jeudi 05 à 14h00 à Aix en Provence, départ devant les facultés.

Des bus gratuits sont affrétés au départ de Marseille Saint Charles à partir de 11h15.

Les IUT d’Aix votent la grève

La journée nationale de mobilisation a rassemblée hier plus de 1 500 jeunes dans les rues de Marseille.

L’UNEF demande au gouvernement de prendre ses responsabilités et de répondre aux attentes des étudiants.

L’Assemblée Générale (AG) de lundi dernier à l’IUT métiers du livre d’Aix en Provence, qui avait rassemblée 140 étudiants sur les un peu plus 150 inscrits, avait votée la grève et la fermeture de l’IUT.

Ce matin une AG a également eu lieu à l’IUT Gestion Urbaine à Aix en Provence, rassemblant plus de 150 étudiants sur un peu plus des 160 inscrits de l’IUT et a également votée la grève reconductible de l’IUT jusqu’à mardi soir.

L’UNEF appelle les étudiants des IUT à suivre la journée d’action du mardi 16 décembre 2008.


Les IUT d'Aix votent la grève

La journée nationale de mobilisation a rassemblée hier plus de 1 500 jeunes dans les rues de Marseille.

L’UNEF demande au gouvernement de prendre ses responsabilités et de répondre aux attentes des étudiants.

L’Assemblée Générale (AG) de lundi dernier à l’IUT métiers du livre d’Aix en Provence, qui avait rassemblée 140 étudiants sur les un peu plus 150 inscrits, avait votée la grève et la fermeture de l’IUT.

Ce matin une AG a également eu lieu à l’IUT Gestion Urbaine à Aix en Provence, rassemblant plus de 150 étudiants sur un peu plus des 160 inscrits de l’IUT et a également votée la grève reconductible de l’IUT jusqu’à mardi soir.

L’UNEF appelle les étudiants des IUT à suivre la journée d’action du mardi 16 décembre 2008.