L’UNEF AIX-MARSEILLE DENONCE LES FRAIS D’INSCRIPTIONS ILLEGAUX A L’UNIVERSITE D’AIX-MARSEILLE 3 !

Le 13 Juillet 2011

unef-aix-marseille4

Pour la septième année consécutive, l’UNEF rend publics les résultats de son recensement des pratiques illégales des universités en matière de droits d’inscription. Le constat est sans appel : 28 universités sont aujourd’hui dans l’illégalité en matière de droits d’inscription et s’exposent à des recours contentieux.

Si la proportion d’universités ayant des pratiques illégales s’est plutôt stabilisée par rapport à l’année dernière (26 universités hors-la-loi en 2010, contre 28 universités et 13 écoles cette année), le travail de l’UNEF mené depuis 2005 a permis le recul des pratiques visant à faire payer des frais d’inscription illégaux à la totalité des étudiants. En revanche, les universités font de plus en plus d’efforts pour dissimuler leurs pratiques et contourner la règlementation.

A l’université Paul-Cézanne (Aix-Marseille 3) les frais d’inscription illégaux n’ont toujours pas disparu et s’élève cette année jusqu’à 4 555 euros.

Continuer la lecture

Arrêté licence, l’UNEF obtient de nouveaux droits pour les étudiants !

Le projet d’arrêté a été présenté aujourd’hui devant le CNESER. Dans un contexte universitaire marqué par la dérégulation et la mise en concurrence, il était indispensable que le ministère apporte des garanties réglementaires aux étudiants. L’UNEF se félicite que ses revendications en faveur de l’égalité des droits en matière d’évaluation aient été entendues par Laurent Wauquiez. Pour ces raisons l’UNEF s’est prononcée en faveur de ce projet.

L’UNEF obtient de nouveaux droits nationaux pour les étudiants

Continuer la lecture

Le sport prochainement supprimé dans les universités d’Aix-Marseille !

Communiqué de Presse

Le sport prochainement supprimé dans les universités d’Aix-Marseille !

Aix en Provence, le 24 mars 2011

Le Centre Sportif Universitaire d’Aix en Provence risque fort de devoir fermer ses portes prochainement faute de moyens pour fonctionner.

Le sport universitaire est actuellement géré par les trois universités, mais celles-ci ne le financent pas à la même hauteur, et face aux dépenses à couvrir, se renvoient la balle pour éviter de mettre l’argent manquant estimé entre 60 000 et 100 000 euros pour achever l’année.

Au premier rang des victimes, bien évidement les étudiants qui se retrouveraient privés du service sportif universitaire.

Continuer la lecture

Victoire historique de l’UNEF aux élections au CNESER : les étudiants exigent du gouvernement un changement de politique !

voteL’élection des représentants étudiants au CNESER (Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche) s’est déroulée mardi 6 juillet 2010. A l’occasion de ce scrutin organisé tous les deux ans, l’ensemble des élus étudiants des universités et des écoles sont appelés à voter pour élire leurs 11 représentants nationaux au CNESER. Avec l’élection au CNOUS, il s’agit du principal test de représentativité des organisations étudiantes.

Continuer la lecture

Retour sur une année d’élections universitaires !

unef-aix-marseilleRetour sur une année électorale… comme partout en France cette année les étudiants d’Aix-Marseille ont été appelés à renouveler leurs représentants étudiants dans les conseils centraux des trois universités (Conseil d’Administration, Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire, Conseil Scientifique) ainsi qu’au conseil d’administration du CROUS pour les deux ans à venir.

L’UNEF sort victorieuse de ces élections. L’UNEF a progressé sur les trois universités : elle gagne 1 élu à l’université Paul Cézanne avec 30,58% des voix, 1 élu à l’université de la Méditerranée avec 20,55% des voix, et devient majoritaire à l’université de Provence en gagnant 3 élus avec 38,47% des voix. Continuer la lecture

Chantier vie étudiante : les propositions de l'UNEF !

REA_126708_036

La réouverture du chantier vie étudiante, demande formulée par l’UNEF et annoncée par le Président  de la République en janvier, se fait dans un contexte de mécontentement dans le milieu étudiant. Le constat d’urgence sociale dressé par l’UNEF lors de l’ouverture du premier chantier vie étudiante en  juillet 2007 est toujours d’actualité. L’absence de réponse suffisante de la part du gouvernement n’a conduit qu’à un aggravement de la situation. Alors que les constats sont largement partagés et que les revendications des étudiants sont connues depuis longtemps, les concertations de 2007 n’ont pas servi de base à une politique pluriannuelle contrairement à ce qu’avait promis Valérie Pécresse. Au contraire, les choix faits par le gouvernement ont largement déçu. Continuer la lecture

Chantier vie étudiante : les propositions de l’UNEF !

REA_126708_036

La réouverture du chantier vie étudiante, demande formulée par l’UNEF et annoncée par le Président  de la République en janvier, se fait dans un contexte de mécontentement dans le milieu étudiant. Le constat d’urgence sociale dressé par l’UNEF lors de l’ouverture du premier chantier vie étudiante en  juillet 2007 est toujours d’actualité. L’absence de réponse suffisante de la part du gouvernement n’a conduit qu’à un aggravement de la situation. Alors que les constats sont largement partagés et que les revendications des étudiants sont connues depuis longtemps, les concertations de 2007 n’ont pas servi de base à une politique pluriannuelle contrairement à ce qu’avait promis Valérie Pécresse. Au contraire, les choix faits par le gouvernement ont largement déçu. Continuer la lecture

L'UNEF appelle a une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars !

Depuis plusieurs semaines, les étudiants se mobilisent massivement dans les universités.

Valérie Pécresse doit répondre aux mécontentements qui s’expriment!

Valérie Pécresse s’est enfermée depuis plusieurs semaines dans une un silence coupable face à une mobilisation toujours forte dans la communauté universitaire.

Elle refuse d’entendre les demandes d’amélioration de l’encadrement des étudiants, impliquant notamment le rétablissement des 900 postes supprimés et le gel des suppressions de poste dans l’enseignement supérieur à partir de 2010. Elle est silencieuse sur la nécessité de remettre à plat la réforme du financement des universités à la « performance » qui creuse les inégalités entre universités et va pénaliser les établissements les plus en difficulté. Elle n’apporte aucune garantie sur la nécessité de mettre en place un « paquet social étudiant » améliorant leurs conditions de vie. Elle se refuse à répondre aux demandes de modifications de la réforme de la formation des enseignants qui liquide leur formation professionnelle et accroit la sélection sociale dans l’accès à ces métiers. Elle mène aujourd’hui un combat d’arrière garde qui consiste à limiter à tout prix la réécriture pourtant inéluctable du décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs.

Dans le contexte actuel, cette stratégie du pourrissement est dangereuse. Elle suscite l’incompréhension des étudiants et des personnels mobilisés, et elle ne peut aboutir qu’à une augmentation des tensions. Par son attitude, le gouvernement porte la responsabilité des tensions actuelles dans les universités.

L’UNEF appelle a une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars !

Après plusieurs semaines de mobilisation, et alors que les étudiants de plusieurs académies sont en vacances, l’UNEF appelle à poursuivre la mobilisation et à maintenir la pression sur le gouvernement.

L’UNEF demande à Valérie Pécresse de prendre la mesure du mécontentement des étudiants et d’y répondre au plus vite.

L’UNEF soutient les actions (rassemblements, manifestations…) qui auront lieu cette semaine et appelle les étudiants à se réunir en Assemblée Générale et à voter la grève.

L’UNEF appelle les étudiants à participer à une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars prochain

Manifestation Jeudi 05 à 14h00 à Aix en Provence, départ devant les facultés.

Des bus gratuits sont affrétés au départ de Marseille Saint Charles à partir de 11h15.

L’UNEF appelle a une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars !

Depuis plusieurs semaines, les étudiants se mobilisent massivement dans les universités.

Valérie Pécresse doit répondre aux mécontentements qui s’expriment!

Valérie Pécresse s’est enfermée depuis plusieurs semaines dans une un silence coupable face à une mobilisation toujours forte dans la communauté universitaire.

Elle refuse d’entendre les demandes d’amélioration de l’encadrement des étudiants, impliquant notamment le rétablissement des 900 postes supprimés et le gel des suppressions de poste dans l’enseignement supérieur à partir de 2010. Elle est silencieuse sur la nécessité de remettre à plat la réforme du financement des universités à la « performance » qui creuse les inégalités entre universités et va pénaliser les établissements les plus en difficulté. Elle n’apporte aucune garantie sur la nécessité de mettre en place un « paquet social étudiant » améliorant leurs conditions de vie. Elle se refuse à répondre aux demandes de modifications de la réforme de la formation des enseignants qui liquide leur formation professionnelle et accroit la sélection sociale dans l’accès à ces métiers. Elle mène aujourd’hui un combat d’arrière garde qui consiste à limiter à tout prix la réécriture pourtant inéluctable du décret modifiant le statut des enseignants-chercheurs.

Dans le contexte actuel, cette stratégie du pourrissement est dangereuse. Elle suscite l’incompréhension des étudiants et des personnels mobilisés, et elle ne peut aboutir qu’à une augmentation des tensions. Par son attitude, le gouvernement porte la responsabilité des tensions actuelles dans les universités.

L’UNEF appelle a une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars !

Après plusieurs semaines de mobilisation, et alors que les étudiants de plusieurs académies sont en vacances, l’UNEF appelle à poursuivre la mobilisation et à maintenir la pression sur le gouvernement.

L’UNEF demande à Valérie Pécresse de prendre la mesure du mécontentement des étudiants et d’y répondre au plus vite.

L’UNEF soutient les actions (rassemblements, manifestations…) qui auront lieu cette semaine et appelle les étudiants à se réunir en Assemblée Générale et à voter la grève.

L’UNEF appelle les étudiants à participer à une journée nationale de manifestation le jeudi 5 mars prochain

Manifestation Jeudi 05 à 14h00 à Aix en Provence, départ devant les facultés.

Des bus gratuits sont affrétés au départ de Marseille Saint Charles à partir de 11h15.

Les étudiants d'Aix-Marseille se réunissent en AG


Suite à l’importance de la journée de mobilisation du jeudi 29 janvier 2009, les étudiants ont été massivement présents aujourd’hui en Assemblée Générale (AG) dans l’académie.

Les étudiants se mobilisent massivement contre les 900 suppressions de postes dans l’Enseignement Supérieur, les nombreuses inégalités qui existent aujourd’hui entre étudiants et entre universités mais aussi contre les nombreuses dernières réformes telles que celle de l’allocation des moyens alloués aux universités et les problèmes de précarité que les étudiants rencontrent aujourd’hui.

C’est donc un refus clair de la politique du gouvernement qui ressort de ces Assemblées Générales et une volonté forte de défense du Service Public d’Enseignement Supérieur.

Les étudiants étaient plus de 200 en AG ce lundi à Saint Charles, 400 à Avignon, 550 à Saint Jérôme où une grève a été votée par les personnels et enseignants et soutenus majoritairement par les étudiants et également en Fac de Lettres à Aix où plus de 1 500 étudiants étaient réunis pour voter la grève aux cotés des enseignants et personnels. Les enseignants de l’IEP et les étudiants de l’IUT métiers du livre à Aix en Provence ont également voté la grève.

Mardi, les étudiants de l’IUT Gaston Berger se sont également regroupés en AG et voté la grève. En IEP les étudiants étaient également près de 500 à se regrouper en AG.

Des Assemblées Générales sont prévus ce mercredi à Saint Charles à 10h00, en Lettres à Aix en Provence à 12h00 ainsi qu’à l’IEP et aussi à Saint Jérôme à 13h30.

L’UNEF appellent tous les étudiants à se mobiliser et à participer massivement aux AG.

L’UNEF Aix-Marseille appelle à une manifestation ce jeudi 05 février 2009 à Marseille pour la défense du Service Public d’Enseignement Supérieur.