Tous dans la rue le 1er mai !

1er-mai2Lors du mouvement sur les retraites, les jeunes ont réfusé une société qui ne leur offre comme uniques perspectives, le chômage et la précarité. Alors que notre pays n’a jamais été aussi riche, nous ne voulons pas une société qui s’obstine à casser les acquis sociaux, à nous exclure et à nous stigmatiser. Lors de cette journée du 1er mai, nous ne laisserons pas se refermer le couvercle sur les revendications que nous avons porté. L’ UNEF apporte son soutien à la jeunesse du monde arabe qui se mobilise encore aujourd’hui pour sa liberté, mais aussi aux jeunes européens qui subissent les politiques de rigueur. Dans un contexte de montée de l’extrême droite, le 1er mai est l’expression de la solidarité du vivre ensemble contre le rejet de l’autre !

Pour ces raisons l’UNEF appelle l’ensemble des jeunes à descendre dans la rue le dimanche 1er mai aux côtés des salariés pour faire entendre notre voix.

Rendez-vous à 10h30 au Vieux Port à Marseille !

Contre la réforme des retraites et pour notre avenir : MOBILISONS-NOUS !

v2484-8311e02

Le 23 septembre, les jeunes se sont saisis de l’enjeu des retraites en manifestant nombreux aux côtés des salariés. Malgré l’incontestable réussite des journées de mobilisation du 7 et du 23 septembre, le gouvernement continue d’afficher sa fermeté et refuse de répondre à la mobilisation. Par son attitude, il porte l’entière responsabilité de la poursuite de la mobilisation. Alors que s’ouvre le débat sur les retraites au Sénat, l’UNEF lance une campagne nationale afin d’amplifier la mobilisation des étudiants et d’exprimer les inquiétudes et aspiration des jeunes dans ce débat de société majeur.

Etudiant à 20 ans, chômeur à 25… et toujours précaire à 67 ans ? Non merci !

Continuer la lecture

Etudiants, tous dans la rue le 23 septembre !

manif-marseille_pics_8092

L’UNEF se félicite de la réussite exceptionnelle de la journée de grève et de manifestation du 7 septembre contre le projet de réforme des retraites. L’ampleur des manifestations dans le pays, qui ont rassemblé plus de 2,7 millions de personnes malgré un calendrier resserré, a contraint le gouvernement à effectuer dans la précipitation des annonces unilatérales qui ne modifient pas l’équilibre du projet, dont l’objectif est de faire reposer plus des deux tiers des sources de financements supplémentaires des retraites par répartition sur les salariés en repoussant l’âge légal de départ en retraite de 60 à 62 ans.

Continuer la lecture